27 mars 2010
Contentements

La moitié d'un filet de saumon de l'Atlantique saupoudré finement de farine de blé entier, frit à grand feu dans l'huile de canola parfumé d'une gousse d'ail. Le tourner une seule fois. Servir avec le nước mắm, saumure de poisson apprêté (dilué au vinaigre, eau et sucre) et pimenté (légèrement). Sur du riz rouge. C'est incroyablement savoureux, je vous garantis.

Aller au cinéma en plein après-midi, à la rencontre de Tolstoï dans «The Last Station». J'ai bien aimé, retrouvant l'écho de l'âme russe. Certaines scènes, avec trains et forêts, me rappellent d'autres scènes dans «Docteur Zhivago». Pour moi, le film me met sur la piste du Journal de Sophie Tolstoï (1862-1900) et place «Anna Karénine» sur le dessus de la pile des livres à relire.

Après pareils contentements, il me semblait tout naturel de lui dire que je suis très heureuse de ma vie présente. Non pas le lui dire comme ça, en passant. Mais je suis aller le voir à sa sieste, lui prendre le visage de mes deux mains, le lui dire, les yeux dans les yeux, avant de retourner vaquer à ce que je faisais.

Aujourd'hui, contentements ou pas, le rhume a pris le dessus. J'ai essayé d'étudier sans grand succès. Ma tête est vide, les caractères chinois rebondissant sur ses parois, sonnant creux et tombent comme dans un puits sec. Je n'ai pas de prise, ni sur le jour qui s'égrène, ni sur les mots. C'est assez grave pour que je pense faire l'école buissonnière demain. En désespoir de cause, je viens de prendre des granules d'oligoéléments. Et je pense me mettre à la pharmacopée chinoise (herbes médicinales) aussi.

Ce soir enfin, j'ai trouvé la poche à douilles et son nécessaire de décoration pâtissière ... à la libraire Renaud-Bray, dans ses rayons d'accessoires de cuisine. Au fait, tous les autres magasins supposément spécialisés en cuisine ne vendent que de la porcelaine et verrerie de fabrication chinoise surtout, bon marché, jetables et vite lassants. Pour revenir à la poche à douilles et l'unique douille que j'ai besoin pour enfin faire mes coquilles Saint-Jacques, le caprice me coûte assez cher que je songe presque à le coucher sur ma liste d'héritage (!), à côté du beau bijou tiens. La fameuse poche à douilles sera une curiosité, les vendeuses ne savent même pas de quoi je parle, en voie de disparition!

hier consulter les archives demain

retour à la page principale

--> 1

(function(d, w) { var x = d.getElementsByTagName('SCRIPT')[0]; var f = function() { var _id = 'lexity-pixel'; var _s = d.createElement('script'); _s.id = _id; _s.type = 'text/javascript'; _s.async = true; _s.src = "//np.lexity.com/embed/YW/57ba5e845754ad3f4204135cea9bfa2e?id=16a4d296cb8b"; if (!document.getElementById(_id)) { x.parentNode.insertBefore(_s, x); } }; w.attachEvent ? w.attachEvent('onload', f) : w.addEventListener('load', f, false); }(document, window));