21 mars 2010
La vie la vie

Un ami est venu hier me démêler la question de langues sur le clavier du Toshiba pour que je retrouve la fonctionnalité de clavier du Fujitsu. C'était la dernière condition pour que je l'adopte pour de bon. Ainsi, je peux faire les accents vietnamiens en même temps que les double guillemets français. Et reconnaître le chinois. Dans la lancée, j'ai réajusté mes présences Facebook et Twitter.

Enfin je me sens cohérente après plusieurs mois d'essais sur ces réseaux. Sur le premier je suis presque exclusivement vietnamienne, comme les dernières amies d'enfance qui habitent encore ma ville natale s'y retrouvent. Fenêtre étroite sur leur vie présente. Sur Twitter, je viens d'écrire: «Accrocher toutes mes vies en une ronde cohérente. Disposer tous mes mondes à portée d'un clic. Tenir la barre. En avant toute!»

Mais rassurez-vous, présence négociée, passerelle modeste. Je n'ai que faire des «amis de mes amis», ou des «suiveurs twit» par effets de foule. Tout comme ce journal en ligne, malgré son grand âge, presque onze ans de virtualité, observe en marge, la faune du yulblog.

Aujourd'hui, nous sommes allés voir «Green zone». Loin d'être un divertissement, le film n'est pas complaisant et nous amène en Irak, dans ce climat oppressant et instable. Sortir de la salle, en ce dimanche après-midi, dans la foule des familles qui ont amené leurs enfants envahir les autres salles de cinéma, dans ce complexe de divertissements, c'est une expérience en soi. Quelque chose d'irréel, en même temps de très terre à terre. Rentrer au bercail, ce havre de paix.

Ce soir, attendre les résultats du vote d'adoption de la réforme sur la santé aux États-Unis. Lui se frustre sur le fait que nos voisins sont bien arriérés sur des acquis que nous avons depuis longtemps. Moi j'écoute pour la première fois la présidente de la chambre des représentants. Les commentateurs à la télé soulignent qu'il a fallu le coup de pouce d'une femme pour que penche la balance.

Électroniquement, je dois voter pour des représentants en mon milieu professionnel. Je soupire, pas grand choix de femmes mais beaucoup d'hommes que je ne connais presque pas. Voter, acte de foi.

hier consulter les archives demain

retour à la page principale

--> 1

(function(d, w) { var x = d.getElementsByTagName('SCRIPT')[0]; var f = function() { var _id = 'lexity-pixel'; var _s = d.createElement('script'); _s.id = _id; _s.type = 'text/javascript'; _s.async = true; _s.src = "//np.lexity.com/embed/YW/57ba5e845754ad3f4204135cea9bfa2e?id=16a4d296cb8b"; if (!document.getElementById(_id)) { x.parentNode.insertBefore(_s, x); } }; w.attachEvent ? w.attachEvent('onload', f) : w.addEventListener('load', f, false); }(document, window));