15 octobre 2020
Chez moi

Aujourd'hui, nous avons ramené une génératrice à la campagne mais il faut encore faire appel à un électricien. Alors que nous pensions nous défaire de la petite maison de jeux Little Tike qui date de l'enfance de fifille, fils premier a eu l'idée d'y abriter la génératrice sur la terrasse arrière. Quelle bonne idée! La quincaillerie locale vient de livrer un tout nouveau réservoir de 60 gallons, l'ancien date de vingt-cinq ans. Notre voisin rénovateur va refaire le plancher tout vieux à l'emplacement du réservoir. Il va même encastrer les tuyaux dans le mur et au sous-sol pour faire plus de place aux étagères recyclées de l'ancienne penderie.

«On va en faire un château!» disais-je, précisant ma pensée en expliquant au voisin qu'il y a plus de vingt ans, quand nous avons acheté la maison dans un contexte financier difficile, je disais qu'on en fera pas un château et que nous l'accepterons avec tous ses travers: petit terrain irrégulier, voisins trop près, des fissures au coin des fenêtres qui reviennent quoi qu'on en fasse, des chambres mal chauffées, des marches d'escaliers qui craquent, le bruit qui résonne impossible à insonoriser, etc.

S'il faut choisir entre mes deux chez-moi, je choisirai cette maison, mon refuge. Ma petite-fille disait que la maison secondaire est devenue la principale, elle ne peut pas mieux résumer la situation!

hier consulter les archives demain

retour à la page principale