31 août 2020
Double vie

Comme la nuée de geais bleus qui a vite passé dans mes arbres, si vite qu'il est difficile de les prendre en photos, mes enfants sont vite repartis dimanche juste après le lunch. Déjà, les impératifs du lundi matin, et de la semaine à venir, reviennent les hanter. Nous sommes repartis nous aussi en fin d'après-midi, après quatre jours à la campagne, ce que je nous en félicite, pour faire escale chez une de mes soeurs pour souper.

Aujourd'hui, nous avons encore vidé un peu plus une maison qui va changer de propriétaires bientôt. Pourquoi je me donne toute cette peine? pour donner comme il le faut le contenu du ménage à des organismes et aussi des individus. Pour faciliter le tout, Lui a même acheté quelques meubles que nous n'avons pas vraiment besoin, déménagement et chamboulement s'en suivent. Cette aventure se terminera cette semaine, je pense bien.

Décor dans un centre commercial où nous nous sommes arrêtés pour acheter des capsules de café, lors d'un de ces incessants aller-retour entre nos deux chez-nous. Photo d'un nul part, pour ainsi dire!

Chacun de mes chez-moi représente une facette de ma présente vie qui est double, d'une part paix et sérénité avec projet d'extension de cuisine et cabane pour le thé, avec espoir de retour à la calligraphie et la lecture, d'autre part remous et actions découlant de près ou de loin de mon domaine professionnel.

hier consulter les archives demain

retour à la page principale