29 novembre 2019
Reprendre pied dans ma vraie vie

Les funérailles sont passées, un peu tristes, un peu déconcertantes. Ma belle-soeur qui a travaillé les vingt dernières années dans une grosse compagnie a eu la visite au salon de plusieurs personnes, anciens voisins, collègues, etc. Fifille a tenu à ce que les petites y soient, les faisant manquer même leur cours de danse. Même si je trouvais que la défunte ne se ressemble plus dans son cercueil, à la fermeture de la bière j'ai eu beaucoup d'émotion. Comme si c'était là que j'ai enfin saisi la séparation définitive.

Après avoir vidé tant que se peut congélateur et frigo avant le voyage, voilà que nous sommes rendus à notre troisième épicerie pour renflouer les réserves et aussi pour commencer à se préparer pour les fêtes. J'ai envie de faire ça autrement, mais comment allier traditions et innovations?

Ce soir les petites sont venues souper avec nous, laissant leurs parents faire les emplettes du Vendredi fou de l'Action de Grâce américaine. J'ai eu envie de les gâter, les faisant manger au salon. Mais ce n'est pas pas pour elles mais pour moi, comme pour réaffirmer un sens à la vie. C'est puérile comme réflexe mais voilà, je suis ainsi revenue dans ma vraie vie.

hier consulter les archives demain

retour à la page principale