09 septembre 2019
Un bon vent

Des jours intenses pour l'exposition annuel de la Société. Mon paysage côtier a beaucoup séduit le public. Mon fusain et son port altier fait bonne figure. Lui, par osmose, à force de les arroser, fertiliser, est aussi fier que moi. Comme j'ai été beaucoup aidé pour sa création et son entretien, aux félicitations, je répond que j'ai été surtout opportuniste. Pour mon travail de responsable de l'encan silencieux, j'ai été nommément et publiquement remerciée. Un peu gênant, considérant le travail d'autres bénévoles dans tous les sphères de la vie associative.

La température froide des nuits en ce moment me cause soucis. Il faut que j'envoie les arbres en serre beaucoup plus tôt que d'habitude. Dès cette semaine. Lui s'est employé à nous préparer pour l'hiver. Deux cordes de bois furent livrées il y a deux jours et il doit choisir un déneigeur bientôt. Et notre voisin rénovateur doit s'attaque aux salles de bain dès la semaine prochaine: réparer l'une des anciennes à l'étage, installer une toute nouvelle au rez-de-chaussée en prévision d'une chambre un jour pour nous libérer des escaliers.

Une vieille photo de 2014 de la maison

Des escapades s'annoncent en octobre: Boston et Québec. Sans parler du grand projet de reprendre la route de Myrtle Beach avec le clan l'été prochain, cette fois-ci en autobus nolisé. Rien de moins.

Fin de l'exposition aujourd'hui. L'encan silencieux devrait rapporté plus que l'an dernier et, comble de bon vent, mon paysage côtier a remporté le coup de coeur du public. Souper plaisant ce soir avec la petite famille au restaurant vietnamien près de chez nous.

hier consulter les archives demain

retour à la page principale