07 juillet 2017
La vie en mauve

Mes frères et soeurs se sont mis à penser à leur propre mort, discutant d'urnes et de pierre tombale, trouvant l'emplacement du cimetière vietnamien dans l'enceinte du Repos Saint François d'Assise plus joyeux qu'ailleurs.

Visite à la cousine venant de Houston. Sa mère, ma tante, la seule soeur de mon père, vient d'entrer en résidence, avec ses soubresauts émotifs et les inquiétudes de ses enfants, partagés entre soulagement et culpabilité.

Visite tardive à ma mère qui rumine son deuil à sa façon, éplorée selon l'humeur, lucide à ses heures, confuse par moments.

hier consulter les archives demain

retour à la page principale