05 juillet 2017
Il faut en revenir

Les funérailles sont passées mais les images et l'esprit me suivent toujours, maintenues par les échanges avec mes frères et soeurs et les sessions à venir de prières hebdomadaires.

Je dors mal. Je vis entre deux eaux. Je ne cuisine surtout pas.

Aujourd'hui, flemme d'aller faire du bonsaï chez le sensei mais j'y suis allée quand même. Très bonne journée de travail. J'ai apportée avec moi des vêtements sombres pour me changer et revenir directement à un salon funéraire. Un autre! Pour le père d'une connaissance.

Malgré la courte nuit, une bonne journée de bonsaï revigore toujours.

hier consulter les archives demain

retour à la page principale