03 juillet 2017
Mise en terre

Nous avons enterrés mon père ce matin. Après trois jours, le cérémonial semble interminable. À la fermeture du cercueil, sanglots de certains qui n'ont pas pleuré ces derniers jours. Juste avant, j'avais dit quelques mots, surtout pour la prochaine génération. Mon plus jeune frère n'a remarqué que j'avais oublié de remercier le moine et le comité de prieurs. Cortège classique. Corbillard et fleurs.

Après un passage à la pagode pour y installer l'autel de mon père, prêt pour les prières tous les dimanches pendant sept semaines, nous nous sommes retrouvés chez mon plus jeune frère à manger le reste des repas végétariens commandé pour les derniers deux jours.

Cet après-midi, comme si je suis revenue d'un voyage, je retrouve mes arbres quelque peu négligés.

hier consulter les archives demain

retour à la page principale