13 août 2020
Entre ville et campagne

Hier donc, je suis allée chercher le mentor à St-Lazare qui a tenu à monter à ma campagne par le traversier vers Oka. Un temps magnifique mais je n'avais pas trop apprécié, pressée comme je suis d'arriver et de prendre soin de mes arbres. Lunch bagel et saumon gravelax que j'ai préparé depuis la veille puis enfin, avec nos outils et les arbres. Alors que la semaine dernière le prof trouvait que mes arbres sont en très bonne santé, cette semaine il trouve que je ne fertilise pas assez et que j'ai négligé de m'attaquer aux pucerons et consorts. Bon bon, il faut que je m'y mette tout de suite. Retour en ville à la fin du jour, la route, même sans trafic, c'est long. Son épouse m'a gardé pour souper mais ensuite c'est la conduite le soir, avec tous ces cônes et déviations pour cause de travaux d'infrastructures, rien de reposant. Je suis arrivée crevée au perchoir.

Aujourd'hui, du déménagement pour Lui, aider par les jumeaux, j'y suis sans trop m'activer. Quand même, cet après-midi au bercail du nord, j'ai refait mon coin d'atelier en envoyant à l'écocentre les deux banquettes de bois dur puis à la fin, la table qui fait partie de cet ensemble. Remue ménage et ménage donc, je suis très contente.

J'avoue, je ne me suis pas baignée une seule fois au lac encore cet été!

Je n'ai presque pas envie d'aller au bazar cette fin de semaine pour cause de fatigue mais je vais aller bien sûr. Ce soir, un neveu et sa copine sont sensés venir crécher pour la nuit, je les attend toujours. Demain, je vais pouvoir me reposer un peu. Mais je vais certainement ajouter de l'engrais aux arbres. Et arroser un peu pour cause d'interdiction d'arrosage automatique sans surveillance. Avant-hier, j'ai arrosé à la main à l'eau de pluie.

hier consulter les archives demain

retour à la page principale