02 octobre 2019
Visions d'automne

Du mauvais temps depuis trois jours. Hier brouillard et pluie abondante. La veille, nous sommes allés chercher les derniers arbres, sauf la forêt de métasequoia qui est trop grosse pour rentrer dans ma voiture et qui affronte le gel de cette nuit. Hier donc j'ai conduit dans le brouillard jusqu'à Saint-Anne-des-lacs pour mon rendez-vous de massage avec une amie qui m'a même nourri à midi. En soirée, avec Lui nous avons fait le tour de la ville pour déposer trois arbres chez une copine dans l'est de la ville avant d'aller vers l'ouest pour voir rapidement les petites et leur mère. Je ne sais pas si ça vaut la peine d'expliquer vraiment que ces trois arbres attendent pour un stage aux premiers jours de novembre, que la forêt sera hébergée chez mon mentor avec le mélèze et le radeau d'if en formation et que tous les autres, pins, genévriers et ormes irons en pépinière en un autre voyage prévu dans deux jours. Entre-temps ils sont en transit ... dans ma voiture. Beaucoup de déplacements ces jours-ci pour clore la saison et sécuriser l'ensemble des arbres.

Visions d'automne de la forêt derrière la maison de mon amie massothérapeute à Saint-Anne-des-lacs

Aujourd'hui, retour chez le mentor où j'ai repris le tilleul et pris le petit Pinus parviflora. Pendant la journée j'ai travaillé sur mes deux nouveaux, le Pinus sylvestris et le Pinus parviflora, les deux en semi-cascades. Donc, huit pins en tout à rempoter cet hiver, c'est-à-dire en janvier, voire décembre.

hier consulter les archives demain

retour à la page principale