06 octobre 2018
Sur le départ

Soleil ce matin à mon réveil mais la journée s'est assombrie. En ce moment, c'est un temps d'automne même si les feuilles ne sont pas tournées encore. J'ai remis sur Facebook les photos d'automne magnifiques d'il y a quatre ans prises à Saint-Adolphe comme la promesse d'un retour à cette maison qui m'a toujours attendu. J'y vivrais, non pas que l'été prochain avec mes arbres mais aussi dès ce retour.

Nous sommes allés voir ma mère, sans la voir. Elle dormait si bien, bien sagement dans son lit, couverture montée jusqu'au cou. Déjeuner au saumon et salade chez Mike. Très satisfaisant alors que nous cherchons plutôt un steak pour essayer de combattre toujours ce rhume qui ne flanche pas.

Les valises sont prêtes. Nous attendons le garçon tendre qui nous mènera à l'aéroport. À cet instant, je regarde ce temps maussade sans tristesse. À la télévision, le film «Dunkirk» repasse, il y a donc pire bien pire qu'un temps maussade. Avant, en ce moment et dans l'avenir.

hier consulter les archives demain

retour à la page principale