17 Juillet 2008
Juste avant les sacro-saintes vacances ...

La nuit dernière fut difficile. Je suis quand même tôt partie. L'embryon de dossier s'est amorcé mais ensuite mis sur la glace, en attendant les retours de vacances. Donc, je ne retarderai pas le voyage. Ma cliente trouve que je suis encore chanceuse que les trois fils de 21 et 22 ans partent encore en vacances avec nous. En fait, pas avec nous, mais avec le clan, sur trois générations, de 5 à 82 ans.

La course ensuite, entre la voiture qu'il faut absolument mettre au point, en plus de réparer un bobo qui dure et qu'on endure depuis toujours, pourquoi faut-il absolument le régler là, maintenant, et toute la liste des commissions à faire absolument aujourd'hui, le dernier jour, mais pourquoi donc?

Ce qui donne ceci: lui dépose la voiture au garage, je viens le chercher. Nous allons au perchoir pour décharger tout le contenu du coffre qui est en fait le contenu des deux coffres combinés. Nous retournons au garage pour que lui s'entende sur les réparations et, important, le montant de la facture qu'il faut payer rubis sur l'ongle. Nous courons ensuite à l'aéroport chercher fifille qui débarque de l'Abitibi. Tous les trois nous trouvons une succursale bancaire, de la bonne banque, pour que je dépose des chèques, un magasin, de la bonne chaîne commerçante, pour que je paie une facture. Au passage, j'essaie et j'achète un maillot de bain. Nous mangeons tous les trois ensemble, en parlant de tout et de rien. En fait, de tout mais pas de rien, puisque tout a son importance.

Imaginez, pour la toute première fois, peut-être parce que tout le clan parte ensemble sauf elle fifille, ou bien tous les cinq ensemble, les trois garçons et nous, dans la même voiture, lui prépare les instructions, les clés de coffret bancaire, le testament, etc. pour elle, au cas où ...

Ce n'est pas fini: nous partons tous les trois au centre-ville chercher mes amis d'Oslo et leurs trois valises, pour les amener au cocon, visiter mon coin de ville avec le bord de l'eau. Ensuite, nous partons tous à l'aéroport pour que fifille parte en France rejoindre quasigendre, pour que les amis retournent chez eux en Norvège. Puis je l'amène à sa voiture qui est prête et je rentre au cocon, presque ivre de fatigue. Quant à lui, il lui reste à reprendre la voiture de quasigendre d'un autre garage ce soir, àfin que ce dernier puisse retrouver son moyen de locomotion pour remonter en Abitibi la semaine prochaine.

Voilà, j'ai tout fait avant de partir, sauf que j'ai pas réussi à passer au coiffeur. À peine quelques broutilles et je serai prête pour partir demain matin. Je n'ai pas tout à fait décidé si je vais amener mon ordinateur ou pas. C'est pour écrire, non pas mettre en ligne. Enfin, à dans une quinzaine. Portez-vous bien!

hier consulter les archives demain

retour à la page principale

--> 1

(function(d, w) { var x = d.getElementsByTagName('SCRIPT')[0]; var f = function() { var _id = 'lexity-pixel'; var _s = d.createElement('script'); _s.id = _id; _s.type = 'text/javascript'; _s.async = true; _s.src = "//np.lexity.com/embed/YW/57ba5e845754ad3f4204135cea9bfa2e?id=16a4d296cb8b"; if (!document.getElementById(_id)) { x.parentNode.insertBefore(_s, x); } }; w.attachEvent ? w.attachEvent('onload', f) : w.addEventListener('load', f, false); }(document, window));