31 août 2006
Sensibilités

Hier matin, rendez-vous au centre-ville encore, discussions mi-professionnelles mi-caritatives, c'est que mes compétences de métier servent une cause d'intérêt public. Déjeuner ensuite dans ce bistrot dit européen. Est-ce la raison pourquoi le service est si mauvais, même si les serveurs sont affables?

Au cocon, je m'efforce de finir l'aménagement du haut même si j'ai l'impression de ne pas avancer grand chose. Retour de l'ouvrier en début de semaine prochaine. Il faut quand même travailler les méninges pour allier bon goût et dépenses raisonnables.

Hier je gérais un mal de tête bousculant. Je pense que le sudoku l'aggravait mais je ne me résous pas à rester tranquille, sans bouger ni occuper mes mains. Léger souper.

Hier soir j'ai enregistré une quinzaine de livres dans ma bibliothèque virtuelle. Au passage je lis, entraînée malgré moi dans la prose d'outre-tombe de Hervé Guibert. Puis je découvre Fred Deux le dessinateur via son journal. Et les Cahiers de Cioran que j'ai déposé sur le dessus de la pile pour le moment. Pour attraper, juste après notre marche de santé, le «Écrire, lire et en parler», recueil de 55 interviews publiées dans Lire, présentées par Bernard Pivot. Je me suis bien gavée des mots des autres donc!

Aujourd'hui, rien. Je jongle ... Mais la journée est neuve encore, il n'est que 11h.

hier consulter les archives demain

retour à la page principale

--> 1