30 août 2004
Plus dur qu'il ne paraît ...

Ce matin, après la visite au chiro, je suis allée avec une de mes soeurs faire le ménage au sous-sol de chez mes parents. Ces derniers, étant partis en Californie pour deux semaines, nous pouvons donc vider pratiquement tout ce qui traine là depuis des années. Imaginez, des caisses de vieux papiers moisis, des étagères de commerce rouillées, des retails de tapis, etc. Nous voilà bien engagés dans le processus de reprendre en mains la gestion quotidienne de la vie de nos parents, une gestion pourtant si simplifiée mais qui les pèse toujours.

Je n'ai pas bien respecté mes temps de repos aujourd'hui, puisqu'ensuite, il a fallu s'occuper de nos enfants: l'épicerie pour commencer, mais aussi, notre fille nous inquiète, comme nous n'avons pas de ses nouvelles depuis trois jours! Elle n'a pas retourné nos appels répétés, alors qu'elle est sensée être en congé, mais seule à Rouyn! Son téléphone cellulaire aussi demeure muet! Est-ce que j'appelle la police demain?

Ce soir, la rentrée des affaires associatives démarre sur les chapeaux de roue. Des réunions qui s'ajoutent à mon agenda des prochaines semaines, mais surtout, je ne vois pas encore comment passer le flambeau ... Alors que si je continue d'assumer mes fonctions, ce sera plus dur qu'il ne paraît ...

Finalement, être équilibriste dans sa propre vie, c'est du labeur de tous les jours. Avançons un pied à la fois! En faisant attention à l'Atlas et ... au poids du monde!

hier consulter les archives demain

retour à la page principale

1

Untitled