16 août 2004
Remue-ménage

Avant de partir en voyage, j'avais déjà pris ce rendez-vous avec un chiropraticien. J'ai peut-être bien fait, je ne sais pas encore. N'empêche que aujourd'hui, il me découvre un système nerveux débalancé par des instruments de mesure innovateurs. Tout en espérant que ce n'est pas de la frime, je vais me faire suivre quand même pour essayer de prendre le dessus sur ces chutes d'énergie. C'est comme si j'ai trop à faire dans ma tête, il faut bien que mon corps puisse suivre ...

Ces jours-ci, nous sommes redevenus six à la maison, ou six et demie avec la copine de mon fils dans les parages. Il y a mes parents et ma tante que j'ai encore invités à souper. Pour les divertir nous avons vu de très vieilles photos sur lesquelles j'étais mince et jeune. Mon mari trouve toujours que je suis plus belle maintenant. Oui, d'accord, parce que je suis heureuse, mais très fatiguée ...

Une devinette pour vous: C'est quoi la différence entre un garçon de huit ans et celui de dix-huit ans, pour sa mère? Réponse: celui de huit ans arrive à sa mère en courant avec un bobo à 2h de l'après-midi, celui de dix-huit ans à 2h du matin! Et oui, à 2h du matin, réveillée de force, dans l'état où j'étais hier soir, je me disais qu'il faut que je vous écrive cela! C'est quoi le bobo, vous dites? C'est sans importance, puisque ce n'est qu'un bobo qui nécessite mercurochome et bandage certes, mais pas de miracle.

Grand remue-ménage à l'heure du souper bien sûr, mais bien avant, puisque mon mari veut arracher le tapis de la future chambre du fils, et pendant, puisque père et fille sont en grand conciliabule au téléphone avec Rogers, Bell et cie pour régler des problèmes de téléphonie. Après, ce fut le calme relatif, quand je suis là, à moudre mon poivre avec mon minuscule moulin. À remplir l'autre poivrière de graines. À remplir les sucriers. Me voilà très domestique, et contemplative. En effet, il y a de ces gestes nobles non pas par la noblesse du geste même, mais par l'humilité du geste dans un instant de grande tranquilité. Je ne sais pas comment je fais, avec tout ce qui m'attend.

hier consulter les archives demain

retour à la page principale

1

Untitled