26 septembre 2000
Mission accomplie

Hier donc, lundi matin, je me sentais étrange à flâner tranquillement en attendant l'inspecteur, à l'heure où je savais que mes petits copains passaient leur dictée de chinois ... J'ai même pensé de courir vite faite ma dictée puis revenir vite dans la demie-heure qui suit. Mais non, je me suis retenue de faire ce zèle en pensant à la soirée qui m'attendait ... J'ai bien fait de ménager mes pas et mon souffle pour hier soir! Quant à hier matin, je n'ai eu que des compliments pour la tenue de mes affaires professionnelles, et pour cause ...

Juin dernier, j'avais accepté d'organiser la soirée d'hier soir. Au mois d'août, je m'inquiétais déjà. Je repoussais l'idée d'un petit voyage à deux, à cause de cette soirée. Le lendemain du marriage de ma fille, j'ai accepté d'être opérée quarante-huit heures plus tard, pour être de nouveau sur pied, quatre semaines après. Et bien, entre le rhume, les trous de mémoire, mon cours de chinois, la rentrée des classes, les enfants, les clients et le mari, j'avais préparé la soirée. Hier après-midi, j'étais arrivée deux heures avant les autres. Hier soir, j'avais mis des talons bas pour mieux courir partout. J'avais parlé (très peu!) devant une centaine de personnes, j'avais affiché mon plus beau sourire et ... tout s'est passé comme sur des roulettes! Je vous fais grâce des détails, sauf celui-ci: quand je me suis couchée hier soir, mon corps soupirait d'aise et mon esprit de soulagement! Autant vous dire que ce n'était pas une soirée mondaine, mais une assemblée générale, donc des élections, avec tout ce qui s'y greffe pour attirer assez de gens afin d'avoir une assemblée digne de ce nom!

Aujourd'hui, pour ne pas perdre le nord, nous sommes retombés dans nos souliers de parents: faire l'épicerie, monter une vingtaine de sacs, remplir congélateur, frigo et garde-manger, cuisiner et ... regarder manger ces garçons!

Il se peut que je casse les pieds de certains lecteurs, avec mon plaisir de regarder vivre et de me mettre au service de mes enfants! Peut-être qu'ils n'ont pas d'enfants encore! Peut-être que mon côté terre-à-terre fatigue les esprits libres, les pensées vagabondes et les curiosités à la recherche d'exotisme ou de non-conformisme. Mais que voulez-vous, je suis avant tout une mère dotée de grands idéaux! Non pas une "grande" mère idéale, ni une idéale de mère, mais une mère comme je l'entend être!

Mon auto-portrait (écrit et non dessiné) à ma table de chevet commence ainsi:

Je suis la mère de quatre enfants: ma première réalisation. Je me promet de les accompagner jusqu'au bout de leur capacité, leur créativité et leur originalité.

C'est facile de dire mission accomplie pour la soirée d'hier. Quand à mes enfants, je suis encore sur mon marathon de chemin, avec passion!

hier consulter les archives demain

retour à la page principale