23 septembre 2000
Le cocon

Il me semble qu'il pleut... Je n'en sais rien, trop occupée à tisser ma toile, entre mes quatre murs! Il me semble bien que je suis en possession de tous mes moyens, pour ici, maintenant. Au-delà de mes murs, de par le monde, ailleurs en ville, je ne peux pas y penser, mes antennes sont baissées. Mais ici, oui, ici, je suis la mère, la femme, celle qui cuisine, qui parle, qui vit. Je ne suis qu'ici, nulle part ailleurs, surtout pas en pensée. Je n'ai que l'énergie d'être ici, voilà tout.

Tenez, voilà deux paragraphes que j'efface! Il me semble écrire des futilités. Mon esprit est absent, mon coeur n'y est pas. Alors, voilà, à la prochaine ...

hier consulter les archives demain

retour à la page principale