20 novembre 2020
Pour en finir avec 2020

Recevoir à souper deux soirs de suite, c'est l'exploit des derniers jours. D'abord notre voisin rénovateur, puis, hier soir, nos amis de Ste-Anne des lacs qui ont apporté la soupe. Et le vin. J'avais servi de petites brochettes de fromage et tomates cerise, de petites pointes de pain brun au rôti de porc frais (du bon rôti à Lui), des crevettes au beurre à l'ail et une bonne baguette. Tarte aux pommes et crème glacée pour finir. L'ami qui est une bonne fourchette a bien aimé mais je crois que l'amie elle, d'habitude très frugale, apprécie moins. Mais les conversations étaient bien bonnes et le vin coulait à flots.

Aujourd'hui, notre voisin nous a installé les lumières blanches de Noël autour du toit de la véranda en avant ainsi qu'autour des cinq colonnes. Nous n'avons pas vu l'effet au soir puisque nous sommes repartis en ville. Pourquoi? Pour peut-être tenter d'apercevoir les petites pendant quelques minutes, apportant friandises et mon plat de pilons de poulet qu'elles aiment tant. Aussi, je pourrais avancer un peu plus dans le reclassement de mes livres. La tâche étant ardue, je prend le mal en patience. J'ai ajouté le classement par thèmes au classement par auteurs. En plus de tenir séparer, les journaux intimes, les correspondances, les biographies, les mémoires, ainsi que les essais et réflexions sur la spiritualité et les idées sur le monde contemporain. Sans oublier des sections séparées pour le monde chinois, japonais, vietnamien et québécois. Je pense que je pourrais peut-être classer par auteurs tout ce qui est littérature, quelque soit l'origine des auteurs.

Directives du gouvernement en ce qui concerne les rassemblements pour Noël. Il n'y aura donc pas de rassemblement du clan familial ni de party du Jour de l'An chez le mentor. Avec mes enfants oui probablement, avec distanciation physique et toutes les mesures sanitaires. Mais où? En ville ou à la campagne? Probablement en ville pour que tout le monde retourne chez soi ensuite, limitant les risques.

Avec l'arrivée des vaccins prévue pour dans 6-10 mois, l'espoir est là mais faut-il redoubler de patience et attendre au lieu d'essayer de sauver un Noël de toute façon plombé de tous ces nouveaux cas et décès annoncés chaque jour.

hier consulter les archives demain

retour à la page principale