30 juillet 2018
Sous un dehors tranquille

Fébrilité sous-jacente sous un dehors tranquille. Les responsabilités que je me suis prise pour l'exposition à la fin du mois prochain commencent à me tracasser. Aussi, je fais un effort inouïe pour ranger mon bureau et élaguer des livres. Chemin faisant, je vois l'accumulation de poussière qui souligne plus encore le phénomène de tsundoku.

Alors que Lui multiplie les aller retour pour acheter- ou retourner- des pièces de plomberie en cuivre, pour louer un appareil et le rendre, après bientôt trois semaines, il commence à perdre patience, moi je complète l'agenda culturel de la prochaine saison par des choix de concerts ou de Met opéra au cinéma.

Je vais manquer deux stages de bonsaïs cet automne pour cause de voyage, des stages à payer quand même puisque je me suis engagée pour trois ans. Pour les deux stages, Thuya et Genévrier, nous en sommes à la première rencontre de la deuxième année. Je me demande si je peux me faire remplacer par une copine qui ira à ma place, accompagnant mon arbre.

hier consulter les archives demain

retour à la page principale