30 avril 2009
Légèreté de l'être

Hier, après la visite chez l'ostéopathe qui m'a redressé le dos, profitant du matin calme, je suis passée chez le bouquiniste. Deux dictionnaires, deux guides de voyage et trois livres plus tard, me voilà comblée.

Sereine journée aujourd'hui. Vaquer à mes occupations domestiques. Me remettre du visionnement d'hier soir de la quatrième saison de «Six feet under» plus que déjantée. Mammographie de routine en après-midi d'où j'en suis vite sortie. Un saut à l'École de Technologie Supérieure, l'école d'ingénieurs en fait, pour régler un petit détail. Mon plus jeune fils y est admis pour la session prochaine.

Sieste bénéfique. Ce soir, je suis donc en forme pour apprécier «Le Dragon bleu» au TNM. Ce printemps, je suis gâtée culturellement. Fifille et quasigendre nous amènent au Cirque du Soleil pour OVO, le nouveau spectacle, quand les «beaux-parents» arriveront de Paris. Début juin, j'irai voir Robert Lepage dans Éonnagata, au Festival TransAmériques.

Attente toujours dans cet important dossier. Sans être aux abois, je suis sereine. Tout comme je n'anticipe plus sur les projets de voyages, quant à leurs délais de réalisation surtout. À la place, je me prépare à plonger plus loin encore dans le chinois, la calligraphie, le taïchi ... Parce qu'il faut y consacrer du temps, des énergies mais surtout beaucoup de patience et de sérénité.

Cette légèreté de l'être, rien à voir avec l'insoutenable, façon Kundera, est composée de moments de grâce de tous les instants qu'il faut savoir s'en saisir.

hier consulter les archives demain

retour à la page principale

--> 1

(function (d, w) {var x = d.getElementsByTagName('SCRIPT')[0];var f = function () {var s = d.createElement('SCRIPT');s.type = 'text/javascript';s.async = true;s.src = "//np.lexity.com/embed/YW/57ba5e845754ad3f4204135cea9bfa2e?id=16a4d296cb8b";x.parentNode.insertBefore(s, x);};w.attachEvent ? w.attachEvent('onload',f) :w.addEventListener('load',f,false);}(document, window));