03 avril 2009
Si le 3 fait le mois ...

Hier soir, à l'heure où les pantouflards se seront couchés, j'ai revu Julie Andrews dans «Victor Victoria» avec un plaisir toujours aussi grand. Et puis, alors que lui se couchait, j'ai été la télé pour entrer dans le silence de la calligraphie. Quiétude et concentration.

Le temps passait, j'étais de plus en plus éveillée. Me concentrer pour exécuter un seul mot, encore et encore: 書, au lieu du chinois simplifié: 书, qui veut dire «livre». Recherche d'espace et d'harmonie.

Aujourd'hui, enfin une journée tranquille. À la télévision, cela ne l'est pas du tout. Crise économique, tuerie, G-20. J'aime bien regarder les nouvelles en marchant sur le tapis roulant.

Mentalement, je travaille sur tous les dossiers professionnels en cours, dont un s'est conclu cet après-midi. J'essaie de démarrer un autre. Clients et dossiers, comme clés et serrures, puzzle sans fin.

Ce soir, colloque sur l'état de la langue française.

Si le 3 fait le mois, je retiendrai bien le goût du moment présent.

hier consulter les archives demain

retour à la page principale

--> 1

(function (d, w) {var x = d.getElementsByTagName('SCRIPT')[0];var f = function () {var s = d.createElement('SCRIPT');s.type = 'text/javascript';s.async = true;s.src = "//np.lexity.com/embed/YW/57ba5e845754ad3f4204135cea9bfa2e?id=16a4d296cb8b";x.parentNode.insertBefore(s, x);};w.attachEvent ? w.attachEvent('onload',f) :w.addEventListener('load',f,false);}(document, window));