27 mars 2006
Deux jours

Hier, je pensais me ressourcer en consacrant la journée à mes parents. Faire mes exercices tout en écoutant le dvd chez mes parents, dans leur salon. Mais c'est bien moi qui fait mes exercices seule, mon père dormait sur le sofa, ma mère s'est assoupie dans le fauteuil.

Au marché italien du coin, j'ai ramené des caisses de raisins frais et des poires. Au marché asiatique de mon quartier, je ramassais tout ce qu'il faut pour cuisiner. Pleine de bonnes intentions, j'avais mes parents avec moi. Au perchoir, je cuisinais comme je n'ai pas fait depuis quelque temps. La famille d'une de mes soeurs venait souper aussi. Neuf à ma table seulement et je suis débordée! Imaginez comme je suis rouillée! Quand j'ai ramené mes parents chez eux, en fin de soirée, j'étais crevée ...

Aujourd'hui, je suis toujours fatiguée, comme si la nuit n'a pas suffi. J'étais si léthargique que je n'ai pas réussi à étudier mon chinois. Vers 12h30, je commençais à croire que je vais manquer mon cours. Vers 13h, je me suis mise à étudier enfin. À 14h, j'étais en classe! Une longue nouvelle leçon. Je m'en suis bien sortie avec la dictée. Au labo, je fais partie des braves, alors que l'école buissonnière semble bien populaire.

Ce soir, j'enchaîne avec une réunion de conseil d'administration. Intéressante soirée! Mais j'ai très envie de prendre la clé des champs. J'ai besoin de faire le vide ...

hier consulter les archives demain

retour à la page principale

--> 1