08 mars 2006
La femme en moi

Je profite comme je peux de la présence de ma fille en ville. Les fils vont et viennent pour la voir un peu aussi, mais nos vies continuent en parallèle inexorablement. Je ne crois pas que nous allons pouvoir souper tous les six ensemble. Un petit-déjeuner peut-être?

Ce matin, j'entame un nouveau dossier avec des clients nouveaux. Cet après-midi, je ne fais qu'aller et revenir dans la maison, avec mes tâches ménagères et mes mots, dans une vague intention de faire acte de présence, d'autant plus que mon mari est pris ailleurs toute la journée. Le perchoir tourne comme un moulin à vent à extension... par le net!

Ce soir, j'ai été à un lancement de livre d'une amie. Table ronde avec des personnages féminins intéressants: une metteur en scène, une médecin, une sociologue et mon amie, urbaniste. Leur trait commun: elles sont toutes des migrantes comme moi, et comme la majorité des gens dans la salle qui sont aussi massivement des femmes, en ce 8 mars. Le concept de chez-soi a été trituré dans tous les sens ...

J'avais fait des recherches sur la toile, ajusté la posologie des produits naturels que je prend chaque jour. J'ai trouvé le coupable de mes maux de tête: trop d'huile d'onagre! Je commence une nouveauté: CoQ10 tout en promettant assiduïté aux isoflavones de soja. En plus de l'oméga-3, la multivitamine et mes médicaments. Tiens, c'est pas prévu que je fasse ainsi hommage à la femme en moi!

hier consulter les archives demain

retour à la page principale

--> 1