16 juin 2004
Un jour différent

Une réunion professionnelle annulée ce matin! À la place, nous allons avec nos beaux atours voir mes parents. Mon père me semble fatigué sans raison. Ma mère, malgré tout, s'anime quand elle est dans son jardin. Je vois les magnifiques rosiers qu'elle m'a gardés, prêts à être transplanter. Puis nous allons manger sur une terrasse avec mon cousin. Sans sa femme et les deux petites filles, nous avons pu causer d'affaires. Intéressante, la façon qu'il traite ses affaires à distance, entre le Viêt-Nam et le Canada.

Cérémonie de remise de diplômes à l'école de mon plus jeune. C'était plutôt à l'hôtel-de-ville de Mont-Royal. Suffisamment de décorum sans pour autant négliger les discours du coeur, plus que de raison. À l'arrivée de la nuée de corbeaux en toge et mortier noirs, je pleure déjà, mais j'ai quand même pu apercevoir mon fils. Ce n'était pas pour mon fils que je pleure mais pour toute cette jeunesse au seuil de la vie, certains se dirigeant vers un métier, d'autres arrêtant là leur scolarité.

Au retour de cet après-midi riche en émotions, j'étais déjà en tenue de détente quand mon téléphone a sonné: soubresauts dans mes affaires professionnelles. Me voilà réhabillée de pied en cap pour un rendez-vous que j'espère positif.

Et puis je me rechange pour manger à la course avant d'aller voir des amies diaristes ... que j'ai manquées. Ouf, je regrette à peine, comme je suis déjà si fatiguée ...

Petite note pour moi-même:
1) finir d'acheter les cadeaux pour les amis de Suisse et la famille du Viêt-Nam
2) transporter toute ma bibliothèque du perchoir à la campagne
3) dormir un peu plus pour mieux récupérer

hier consulter les archives demain

retour à la page principale

1

Untitled