17 juillet 2001
Lachute par quatre chemins

C'est bien de Lachute, petite ville des environs de Montréal, que je parle ... parce que non, personne n'a chuté! Lachute où nous sommes allés pour le marché aux puces du mardi. Finalement, nous y sommes tous, les six, plus les trois de chez ma soeur l'informaticienne. Au lieu d'y aller directement, mon beau-frère nous amène par quatre chemins, nous montrant je ne sais pas quoi, de je ne sais pas qui. Je sais bien que c'est un coin qu'il connaît bien, mais quand même, après une heure de coins et de recoins, tous les arbres se ressemblent et ... je n'ai rien retenu des routes par où nous avons passé ... Si, "d'une rivière perdue" et d'une "sortie cachée", en fait c'est bien son nom "Rivière perdue" et une sortie de route bien cachée par la végétation qu'on annonce de la sorte, sur un panneau de signalisation jaune.

Aux abords du marché, les résidents font stationner les voitures sur leur bout de terrain pour deux dollars par voiture, ce qui fait très effet de foire! Au marché, c'est une combinaison de marché à ciel ouvert avec des marchandises neuves à prix de braderie, et de commerces de brocante, de vieilleries plus ou moins douteuses. Il fait beau et chaud, je suis surtout contente que les garçons aient décidé de venir au marché, expérience nouvelle pour eux! Pour quelques paires de lunettes de soleil, quelques t-shirts et quelques bricoles, nous avons fait le tour de quelques rangées d'étals. Plaisir d'être avec eux, parmi des inconnus.

Puis nous avons mangé dans un resto-bar où se trouvent plusieurs tables de billard. Malgré la présence d'alcool, les garçons ont pu entrer, peut-être parce que nous sommes en plein jour. Surprenamment, on y mange bien! Puis les enfants se sont mis aux tables de billard, gratuites pour la journée! Les regarder autour d'une table de billard, c'est une expérience nouvelle pour moi. J'ai même demander de tenir une queue et tirer sur une balle question de faire une première!

Retour dans le nord pour que ma fille se remette au lac et à la rame, ce qui complète ses "vacances" à elle. Mais c'est beaucoup pour nous, toute cette trotte ... Retour rapide en ville, une douche et des fringues de ville et ... nous travaillons avec trois clients différents ... Oui, oui, très sérieusement!

Il me reste à dire que je suis crevée de la journée mais heureuse de ces derniers jours lumineux avec les enfants. Je traîne avec moi le livre d'Amélie Nothomb, "Métaphysique des tubes" sans lire un traître mot. Mais je suis pas pressée de lire, déjà la couverture où figurent deux poissons évoluant dans une eau bleue, me calme et me comble ... J'écris des petits bouts de journal que j'afficherais quand je peux (enfin, quand je veux! je suis en vacances, non?)

hier consulter les archives demain

retour à la page principale

1