14 juillet 2001
D'un bout à l'autre du scope

Hier soir mon mari est monté nous rejoindre dans les Laurentides ... Impossible de faire nos retrouvailles en bonne et due forme (!) avec une "religieuse" malade dans la chambre d'à côté ... Ce matin, nous sommes allés faire des achats pour tout ce qu'il lui faut pour vivre pendant deux jours, puis cet après-midi, nous sommes repartis, la laissant avec ses pensées et ses écrits. Sa fièvre se calme, ses douleurs aussi.

En ville, enfin, je peux voir les garçons un peu, puis nous partons encore pour souper chez mon frère à Anjou, avec mon autre soeur qui revient de Cuba ... Le bain familial nous happe de nouveau, tout le monde bavarde comme si nous ne nous sommes pas vus depuis longtemps. Des histoires de vacances nouvelles comme futures fusent ... Puis nous partons tous au centre-ville, dans trois voitures, moi embarquant tous les enfants, chez ma fille au onzième étage pour voir les feux d'artifice ... mais ... mais nous avons oublié que c'est samedi soir et que c'est la procession de voitures, pare-choc contre pare-choc. Tant pis, je suis quand même la première arrivée, nous avons manqué les dix premières minutes des feux, mais nous sommes là, sur le balcon, musique à plein volume, le spectacle de feux d'artifice des États-Unis est des plus grandiose. Cinq minutes après, un peu de feux d'artifice encore, les français fêtent leur 14 juillet quelque part! Les adolescents s'animent et ne veulent plus repartir, les adultes baîllent, les hôtes aussi, discrètement. Enfin, nous sommes revenus ... Je n'ai pas eu une minute à moi, depuis deux jours! Mais maintenant, j'en ai plus qu'une, pour mon petit mari ...

hier consulter les archives demain

retour à la page principale

1