10 juillet 2001
Journée onctueuse

Que l’on dise ce qu’on veut, on dort bien mieux dans son lit! Sous un ciel variable, la matinée s’étire paresseusement … pas trop longtemps, parce que je vais au marché et j’invite à manger, cet après-midi, un couple d’amis! Conversation joyeuse, brochettes au saumon merveilleuses, soleil à volonté alors qu’il pleut à Montréal, on m’a dit. L’invité parle du livre qu’il est entrain de lire, « l’Exodus », je suis surprise de me rappeler encore des détails d’un livre que j’ai lu il y a plus de trente ans!

Scrabble, fondue au fromage, de belles plantes tropicales qui serviront de cloison psychologique entre la partie de la maison que nous louerons bientôt pour un mois, et la partie que nous continuerons à occuper, entre-temps.

Retour en ville, avec visite éclair à ma sœur la swami yogi qui est ici que pour la semaine. Constatation heureuse : mon fils, le garçon tendre se plaît beaucoup avec les adultes, il converse, discute, sans retenue avec ma sœur par exemple, lui qui d’habitude, comme les autres enfants, se présentait pour un bonjour de courtoisie, avant de retourner au monde de l’adolescence des jeux électroniques. Il s’est comme ouvert au monde, alors qu’il semblait déjà depuis un certain temps à l’étroit chez les adolescents. Je pensais que c’était un certain mal de l’être. Ces jours-ci, il est heureux et content de lui-même. Voilà le résultat le plus probant de ces vacances brèves et pleines, avec mon amour de fils!

hier consulter les archives demain

retour à la page principale

1